Salade d’orange, d’oignon et d’olive noire

Salade d’orange, d’oignon et d’olive noire

2 portions
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de repos : 15 à 30 minutes

Cette salade colorée et rafraîchissante est un classique du Maroc.  L’accord des saveurs de l’orange et de l’oignon est surprenant et tout à fait délicieux.  Je la sers avec du poulet, du porc ou de l’agneau grillé.  Si vous utilisez un oignon non sucré, laissez-le tremper  dans l’eau froide pendant 15 minutes avant de l’utiliser.








2 oranges navels
45 ml (3 c. à soupe) d’huile d’olive vierge extra
2 tranches d’oignons sucrés, coupés en quatre et défait en languettes
12 olives noires Kalamata, dénoyautées







  1. Zester une orange pour obtenir 5 ml (1 c. à thé). Mélanger le zeste et l’huile et laisser reposer de 15 à 30 minutes avant de poursuivre.
  2. À l’aide d’un petit couteau, peler à vif les oranges, trancher finement et déposer sur deux assiettes à dessert.
  3. Étaler les oignons sur les oranges, garnir d’olives, arroser d’huile et servir immédiatement.

Bon printemps ensoleillé!

Cuisine québécoise authentique: Gâteau de la guerre



Le Gâteau de la guerre a un goût de caramel soutenu rappelant celui de la mélasse.Il est sucré à souhait et ne nécessite donc aucun glaçage. Cette recette date de l'époque de la première guerre mondiale. Les gouvernements encourageaient la population à cuisiner sans oeuf et sans produits laitiers afin de pouvoir faire parvenir suffisamment d’aliments aux soldats d'outre mer,  Ils recommandaient aussi de remplacer le sucre par du miel ou des produits de l'érable dans les pâtisseries. Le gâteau était parfois cuit  dans des boîtes de conserve et posté aux membres de la famille engagés comme combattant.Au Québec on le retrouve sous les noms de Gâteau de la Guerre, Gâteau bouilli aux raisins et Gâteau économique. Dans le reste du Canada on l'appelle War Cake ou Boiled fruit cake. Au fil des ans on a remplacé le saindoux par du beurre pour en améliorer le goût.



En examinant le recette du livre La Bonne Cuisine Canadienne (1942) on remarque que la recette de Gâteau économique est préparée avec du sucre d'érable, une denrée peu dispendieuse à l'époque.










Gâteau de la guerre

9 portions

Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 35 minutes
Temps de repos: environ 1 heure

Si vous préférez des pâtisseries pas trop épicées utilisez la plus petite quantité indiquée.

310 ml (1 1/4 tasse) de raisins sec Sultana       
250 ml (1 tasse) de cassonade    
1 à 2 ml (1/4 à 1/2 c. à thé) de cannelle moulu  
1 à 2 ml (1/4 à 1/2 c. à thé) de muscade moulu
1 ml (1/4 de c. à thé) de clou de girofle moulu               
1 ml (1/4 de c. à thé) de sel
310 ml (1 1/4 tasse)d’eau
60 ml (1/4 de tasse) de beurre
375 ml (1 1/2 tasse) de farine tout usage          
2 ml (1/2 c. à thé) de poudre à pâte  
3 ml (3/4 de c. à thé) de bicarbonate de soude
2 ml (1/2 c. à thé) d’extrait de vanille pure




  1. Dans une casserole moyenne, mettre les raisins, la cassonade, la cannelle, la muscade, le clou, le sel, l’eau et le beurre. Porter à ébullition et bouillir pendant 3 minutes.  Retirer du feu et refroidir à la température ambiante pendant environ une heure ou dans un bassin d’eau froide avant de procéder aux étapes suivantes.
  2. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180°C (350°F). Graisser un moule carré de 23 cm (9 po).
  3. Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et le soda et incorporer à la préparation de raisin à l’aide d’un fouet.  Battre  jusqu’à homogène sans plus.  Incorporer  la vanille. 
  4. Verser dans le moule et cuire au four de 30 à 45 minutes jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre en  ressorte propre.  Refroidir à température ambiante avant de couper en portions.



Bonne dégustation!

Ma première épicerie en ligne




Cela faisait longtemps que ça me tentait et je me suis finalement décidé à commander ma première épicerie en ligne sur IGA.net. Pour le moment c’est le seul  supermarché qui offre ce service dans toutes ses supermarchés tandis que Métro l'offre dans 3  supermarchés. On peut faire livrer sa commande pour des frais de 10$ lorsque le supermarché est situé dans le secteur où l’on habite ou encore la faire préparer et la ramasser à l’heure désirée pour la modique somme de 4$.C’est l’option ramassage que j’ai choisi parce qu’elle offre la possibilité de récupérer la commande dans le supermarché de son choix même s’il est situé très loin de notre résidence.  Comme nous allions à l’extérieur dans la région de la Mauricie, il m’a suffit de choisir un IGA extra (plus de choix) situé sur le chemin du retour et d’y récupérer ma commande.


photo de Daniel Dontigny

J’ai été satisfaite de la commande préparée sauf pour des produits non disponibles substitués par des produits de marque différente (voir bon à savoir). Aussi, j'ai oublié de vérifier les quantités finales de chaque item et je me suis retrouvé avec 4 items en double ! Avez-vous l’habitude de commander votre épicerie en ligne ? Partager vos expériences  sur facebook ou en vous abonnant à mon blogue. À l’aire où le magasinage internet est entré dans nos moeurs, ne serait-il pas intéressant de voir d’autres supermarchés offrir ce  service? Qu’en pensez-vous?

Avantages

  • Choisir les items assis bien confortablement n’importe où et sans stresser.
  • La possibilité de choisir le supermarché situé sur la route lors de nos déplacements éloignés de la maison. Pourrais être pratique de ramasser sa commande en route vers le chalet pour les vacances et les weekends.
  • Faire une liste à l’avance et ajouter des items au moment qui nous convient; un seul clique permet d’envoyer la liste choisie dans le panier d’achat.
  • Possibilité de payer en ligne ou à la caisse au moment du ramassage.
  • Profiter des rabais de la semaine (pourrons amortir vos frais de ramassage ou de livraison)
  • Pas besoin de faire la file d’attente pour passer à la caisse.

Bon à savoir

  • Certains items peuvent ne pas être disponibles dans le supermarché choisi. Il semble que le site internet ne soit pas garant de l'inventaire de chacun des supermarchés..
  • Si vous désirez ne pas obtenir de produits de remplacement (ex. votre soupe aux tomates préférée est la marque Campbell et vous ne voulez pas qu’elle soit remplacée par une autre marque) il faut le spécifier dans la boîte commentaire afin que la personne responsable de préparer la commande en prenne note. D’ailleurs vous pouvez y écrire tout ce que vous désirez à propos de votre commande. 
  • Bien examiner votre panier d’épicerie avant de passer à la caisse pour vous assurez que les quantités correspondent à la liste que vous aviez établie.
  • Des sacs sont facturés  puisque la commande est déjà emballée au moment de la récupérer.

3 recettes cajun créole pour fêter le Mardi Gras




Voici 3 recettes pour célébrer le Mardi Gras à la cajun créole. Les célébrations du Mardi Gras en Louisiane démontrent bien la joie de vivre des Louisianais. Au pays cajun on emploie l'expression "laissez les bons temps rouler" quand on parle de s'amuser et d'avoir du plaisir.

Les Louisianais prennent autant de plaisir à cuisiner qu’à déguster leurs mets favoris. La préparation d’un plat, la façon de l’assaisonner, la couleur du roux, le partage des recettes et des secrets de cuisine animent plus d’une conversation en famille, au supermarché et dans les restaurants. Les parfums inégalés de la cuisine cajun-créole sont le reflet des multiples cultures qui ont contribué à sa création. Tous les efforts déployés pour la préparation d’un mets ont pour seul but de mettre en valeur la saveur et les parfums du plat. D’ailleurs, la plupart des restaurants ont des décors sobres afin d’éviter d’attirer l’attention des clients à autre chose que de la bonne cuisine et de la bonne musique en bonne compagnie

On cuisine à la créole à la Nouvelle-Orléans et dans les régions des Plantations tandis que l’on cuisine à la cajun au sud de la Louisiane dans la région des bayous. Fidèles à leurs traditions, les cuisiniers créoles et cajuns s’inspirent aussi de ces deux types de cuisines pour créer de nouveaux mets. La cuisine créole a été grandement influencée par la cuisine raffinée des aristocrates Français et Espagnols. La cuisine cajun est une cuisine plus robuste, souvent préparée dans une seule casserole. Elle prend ses origines dans les provinces de France, terre natale des Acadiens. Les Cajuns aiment la cuisine piquante tandis que les créoles préfèrent leurs mets moins relevés. On constate que la tolérance pour les mets relevés peut différer au sein des membres d’une même famille et c'est pourquoi vous ne serez pas surpris de découvrir que tous les restaurants mettent des bouteilles de sauce piquante sur la table des clients afin que ceux-ci assaisonnent leur repas à leur convenance.


Salade de champignons et d’olives

6 portions

Cette salade peut aussi être servie comme entrée.  Elle se conserve pendant 5 jours au réfrigérateur.

1 conserve d’artichaut  de 398 ml
125 ml (½ tasse) d’olives noires tranchées
125 ml (½ tasse) d’olives vertes tranchées
La moitié d’un poivron rouge haché grossièrement
2 grosses branches de céleris hachés
250 ml (1 tasse)  de champignons tranchés épais- 125g- 4 onces
2 oignons verts hachés
30 ml (2 c. à soupe) de persil italien
1 petite gousse d’ail hachée très finement (facultatif)

Vinaigrette
22 ml (1 ½ c. à soupe) de vinaigre balsamique
15 ml (1 c. à soupe) de jus de marinade d’olive verte
60 ml (1/4 de tasse) d’huile d’olive extra vierge
2 ml (½ c. à thé) de basilic séché
2 ml (½ c. à thé) de poivre noir moulu
0.5 ml (1/8 c. à thé) de poivre de Cayenne

  1. Égoutter les artichauts et tailler chacun en 6 morceaux.  Dans un grand bol, mélanger les artichauts, les olives, le poivron, le céleri, les champignons, les artichauts, les oignons verts et le persil.
  2. Dans un petit bol, mélanger les ingrédients de la vinaigrette, ajouter aux légumes et remuer. 
  3. Servi sur un nid de laitue ou comme accompagnement pour des grillades. 

Gumbo aux fruits de mer

4 portions

Comme le temps de cuisson des fruits de mer varie, on ajoutera les huîtres et les crevettes 10 minutes avant la fin de la cuisson et le crabe 30 minutes avant la fin de la cuisson.

75 ml (1/3 de tasse) d’huile végétale 
75 ml (1/3 de tasse) de farine  tout usage 
1 gros oignon haché
1 petit poivron vert haché finement
1 grosse branche de céleri haché
500 ml (2 tasses) de tomates fraîches ou en conserve hachées 
1 litre (4 tasses) de fumet de poisson ou bouillon de poulet
1 feuille de laurier
1 ml (1/4 c. à thé) de thym séché 
1 ml (1/4 c. à thé) de poivre de Cayenne
12 gumbos frais ou congelés, tranchés 2.5 cm ( 1 po ), les bouts enlevés
1 kg (2 lb) de fruits de mer tel que crevettes, écrevisses, crabes, huîtres 
Riz blanc cuit, chaud


  1. Dans une grande casserole, chauffer l’huile à feu doux.  Incorporer graduellement la farine en remuantt sans cesse à l’aide d’une cuillère en bois.  Poursuivre la cuisson à feu doux en remuant sans cesse pendant une vingtaine de minute ou jusqu’à ce que la couleur ressemble à celle du beurre d’arachide.
  2. Ajouter les oignons, le poivron et le céleri et faire cuire à  doux pendant 5 minutes en remuant sans cesse.  Ajouter les tomates, le fumet de poisson ou le bouillon de poulet, la feuille de laurier, le thym et le poivre de Cayenne.  Porter à ébullition, baisser le feu, couvrir et laisser mijoter pendant 15 minutes.
  3. Ajouter les gumbos et poursuivre la cuisson pendant 15 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient tendres.  Assaisonner au goût.
  4. Ajouter les fruits de mer 10 minutes avant la fin de la cuisson et 30 minutes avant la fin de la cuisson pour les crabes.  Vérifier l’assaisonnement et verser sur une portion de riz  cuit chaud.

Tarte aux patates douces

6 portions

Une tarte onctueuse et savoureuse avec de légers parfums de caramel et d’épices.  En la dégustant on comprend pourquoi elle est plus populaire que la tarte à la citrouille dans le sud des États-Unis.

Une abaisse de pâte à tarte de 23 cm (9 pouces)
175 ml (¾ de tasse) de cassonade
2 ml (½ c. à thé) de sel
5 ml (1c. à thé) de cannelle moulue
2 ml (½ c. à thé) de muscade moulue
2 gros œufs battus
15 ml (1 c. à soupe) de sirop de maïs
5 ml (1 c. à thé) d’extrait de vanille pure
375 ml (1 ½ tasse) de patates douces, cuites et réduites en purée
250 ml (1 tasse) de crème 15%

  1. Place la grille dans le tiers inférieur du four. Préchauffer le four à 220  C (425 F).  Tapisser une assiette à tarte avec l’abaisse et mettre de côté.
  2. Dans un bol moyen, mélanger la cassonade, le sel, la cannelle et la muscade.  Incorporer les œufs, le sirop, l’extrait de vanille et battre jusqu’à homogène.
  3. Incorporer graduellement la purée de patate  et la crème et brasser jusqu’à homogène.  Verser ce mélange dans l’abaisse et cuire pendant 15 minutes, baisser la température du four à 190 C(375 F) et poursuivre la cuisson pendant environ 30 minutes; la tarte est prête lorsque le centre de la tarte tremblote très légèrement lorsqu’on la bouge.  Laisser refroidir à température ambiante  avant de déguster.  Cette tarte se conserve environ 3 jours au réfrigérateur mais ne peut être congelée.



Bon Mardi Gras!


Rapide et rafraîchissant: Farfalles tièdes aux tomates fraîches

Habituellement partisane de cuisine selon les saisons, à l'occasion je ne peux résister à la tentation d'acheter un légume frais hors saison. Même si nous ne sommes que deux à table, je me laisse fréquemment tentée par les gros emballages de tomates fraîches offerts dans les magasins à grande surface. Après en avoir mangé une bonne partie en sandwichs, en entrées avec bocconcini et en salades, il en restait des mûrìes à point qui ne pouvaient attendre un jour de plus sur le comptoir. Je les ai donc apprêtées avec des pâtes pour un repas rapide pendant que des biscottes au fromage de chèvre cuisaient au four. Si vous n'avez pas de chèvre vous pouvez servir les pâtes avec du parmesan frais. Les biscottes de fromage de chèvre sont mis au four pendant 15 minutes à 180 C (350 F). On les met au four juste avant de commencer la préparation de pâtes.




Farfalles tièdes aux tomates fraîches

2 portions

Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes

150 g de farfalles
2 petites tomates, en dés de 1,5 cm (1/2 po)
12 olives noires, dénoyautées et coupées en deux
30 ml  (2 c. à soupe) d'oignons vert, haché
30 ml (2 c. à soupe) de persil frais, haché
30 ml (2 c. à soupe) de basilic frais, haché OU 1/2 c.à thé séché
30 ml (2c. à soupe) d'huile d'olive vierge extra

  1. Cuire les farfalles selon les instructions du fabricant.
  2. Entre-temps, dans un petit bol, mélanger le reste des ingrédients et réserver.
  3. Déposer les farfalles chaudes dans deux bols creux et répartir immédiatement la préparation de tomates. Remuer et déguster.
 
 
Un petit peu d'été dans l'hiver! Bonne dégustation

 

Cuisine Québécoise Authentique: Sauce à patates

Ce mets  économique et réconfortant est populaire dans plusieurs régions du Québec.  Dans la région de Charlevoix on l’appelle sauce à patates, cioune (se prononce kioune), bigoune ou  petites patates à grillades. Ailleurs au Québec on l’appelle chiard ou fricassée.  La salinité du lard salé est variable selon le fabricant et c’est pourquoi on le fait blanchir avant de le faire griller. On peut facilement doubler la recette pour preparer 4 portions.


SAUCE À PATATES

2 portions

Temps de préparation : 25 minutes            Temps de cuisson : 40 minutes

1 petit  oignon, coupé en deux et tranché
2 pommes de terre tranchées, 0,5 cm/1/4 po
2 ml (1/2 c. à thé)  de sel

1 ml (¼ c. à thé) poivre
Eau froide


  1. Dans une petite casserole, mettre le lard, couvrir d'eau froide, porter à ébullition et retirer immédiatement du feu. Égoutter et rincer à l'eau froide.
  2. Dans une poêle de fonte de préférence, à feu moyen, cuire le lard jusqu’à doré et croustillant. Retirer de la poêle et éponger sur du papier absorbant. Réserver au chaud.
  3. Retirer tout le gras de la poêle excepté 22 ml /1 1/2 c. à soupe.  Ajouter l’oignon et cuire 5 minutes à feu moyen en remuant de temps à autre.  Ajouter les pommes de terre et cuire 5 minutes en remuant sans cesse.
  4. Saler et poivrer, ajouter de l'eau froide à hauteur, porter à ébullition, baisser le feu, couvrir et mijoter 20 minutes jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres.  Servir avec les grillades de lard.
 
 
Régalez vous !


Cuisine Québécoise Authentique: Soupe au riz


Soupe au riz

10 portions 
Préparation : 20 minutes Cuisson : 3 heures
La soupe au riz figurait au menu des camps de bûcherons. Ceux et celles qui la préfèrent plus épaisse utilisent l'expression imagée  "la cuillère peut tenir sans tomber dans la soupe".  Si vous êtes de ceux qui adhere à cette expression mettez 250 ml /1 tasse de riz. En préparant l’étape 1 la veille on peut dégraisser le bouillon. J'aime la préparer avec du riz au jasmin ou du riz patna.

2 tranches de jarret de bœuf pour un total de  500 g/ 1 lb
2 gros oignons dont 1 haché finement
Une poignée de feuilles de céleri
175 ml (3/4 de tasse) de riz blanc
7 ml (1 1/2 cuil. à thé)de sel
Une pincée de poivre
250 ml (1  tasse) de tomates, pelées et hachées ou tomates en conserve hachées

  1. Dans une grande casserole, mettre le bœuf, l’oignon entier et les feuilles de céleri. Ajouter 3 litres (12 tasses) d’eau froide porter à ébullition, écumer le résidu qui se forme à la surface, baisser le feu, couvrir et mijoter pendant environ 2 heures jusqu’à ce que la viande se détache de l’os. Tiédir et réfrigérer plusieurs heures si vous désirez dégraisser le bouillon.
  2. Retirer la couche de gras qui s’est formée à la surface du bouillon. Retirer la viande de la casserole et réserver. Retirer l’oignon et les feuilles de céleri à l’aide d’une écumoire ou tamiser le bouillon et remettre dans la casserole.
  3. Ajouter l’oignon haché, le riz, le sel et une pincée de poivre. Porter à ébullition, baisser le feu, couvrir et mijoter 45 minutes.  Ajouter les tomates et mijoter 20 minutes.
  4. Entre-temps désosser la viande et déchiqueter en petites bouchées. Réfrigérer pendant que la soupe mijote.
  5. Ajouter la viande à la soupe, mijoter 3 minutes et server. La soupe se conserve 5 jours au réfrigérateur et peut être congelée.

Bonne dégustation!